Le Bourré, descendant de la Bourre

Traduit et adapté de l'anglais par Bertrand Karnet. 2018

Populaire encore de nos jours dans l’État américain de Louisiane, le Bourré est un vrai jeu de stratégie qui peut quelque peu rappeler le poker, même si les deux jeux de cartes n'ont absolument rien en commun. On sait toutefois que certains joueurs de poker professionnels aiment y jouer en famille. La Louisiane est une ancienne terre française et on retrouve dans sa culture encore des liens avec le pays originaire des colons. Un livre entier a été dédié à ce jeu de cartes : Bourré de Roy J. Nickens écrit depuis la ville de Bâton Rouge. Selon lui, le jeu de la Bourré est un jeu né dans le sud-ouest de l'Hexagone qui lui-même serait originaire du Pays Basque espagnol connu sous le nom de Buron qui signifie âne. De l'autre côté des Pyrénées, le joueur qui ne fait aucun pli est qualifié de « Bourré ». C'est ce terme qui en passant l'Atlantique aurait donné son nom à ce jeu de carte de la Louisiane  Le Bourré est aussi joué sur l'ile grecque de Psara où on l'appelle le Boureki (Μπουρέκι en grec). 

Bourré, les base du jeu de cartes 

On peut jouer au Bourré à 2 joueurs minium et jusqu’à 8 joueurs. Le nombre idéal est de 7 joueurs à la table et pour garder l’intérêt du jeu, il est conseille de ne pas jouer à moins de cinq joueurs. Pour le Bourré on utilise un jeu classique de 52 cartes sans les jokers.

Bourré : Ante et distribution

Comme au  poker, le jeu de Bourré nécessite des jetons pour payer les gains. On appelle cela une «  ante » définie par avance. S'ils ont gagné la main précédente, les joueurs ne paient pas cette ante. La distribution est classique. C'est le joueur à droite du « croupier » qui doit couper le tas. Le rôle du donneur change au fur et à mesure des mains afin que tout le monde ait son tour dans une partie. Les cartes se distribuent une par une de gauche à droite. Les joueurs auront cinq cartes chacun. Les cartes distribuées sont cachées et  vues uniquement par leur destinataire. Seule la dernière carte distribuée, c'est à dire la cinquième carte du donneur sera montrée à tous car sa couleur indiquera la couleur de l'atout.

Bourré : suivre ou passer ?

Une fois les cinq cartes reçues, le joueur doit décider  s'il passe ou s'il continue. S'il passe, il se couche et ne participera plus à la main qui se joue. S'il suit, il indiquera au dealer les cartes qu'il garde et celles qu'il change. Le donneur les remplacera avec les cartes du tas qui n'a pas été distribué. Le joueur doit donner les cartes dont il ne veut plus au donneur, mais face cachée. Si le joueur veut échanger ses cinq cartes ou les conserver il peut le faire. Si huit joueurs participent à la partie, il se peut qu'il n'y ait pas assez de cartes dans le tas. Le donneur doit donc utiliser les cartes jetées par les autres joueurs.

  • Si le donneur a retourné un as, il doit obligatoirement le jouer. Étant la carte la plus forte du jeu, il est certain de prendre le pli.
  • Si le tout le monde passe, sauf un joueur, il sera le gagnant du pot, même si le joueur est aussi le dealer.
  • Il est interdit d'annoncer l'action que le joueur va faire. Si tel est le cas, il sera automatiquement perdant du prochain tour.

Bourré : le déroulement de la partie

Une partie se joue dans le sens des aiguilles d'une montre. Si un joueur s'est couché, c'est au tour de celui d’après de jouer. Une fois que tous les joueurs ont joué, c'est l'atout le plus fort qui gagne ou à défaut d'atouts la carte la plus forte.

Les règles du jeu admises :

  • Le joueur doit toujours jouer la couleur qui est demandée.

  • Si un joueur n'a pas la couleur, il doit jouer l'atout.

  • Le joueur doit toujours jouer une carte plus forte que la dernière posée.

  • Si le tour est à l'atout que le joueur ne peut pas monter, il doit jouer un atout s'il lui en reste.

Le « Jeu d'enfants »

Le jeu d'enfants est le jeu qui permet d'avoir trois tours gagnés à coup sûr. Par exemple, les trois atouts les plus forts. Le joueur qui a un jeu d’enfants doit mettre systématiquement son atout le plus fort.

Bourré, la victoire

C'est le joueur qui a remporté le plus de tours dans une main qui gagne le pot. En cas d’égalité, si deux joueurs gagnent deux tours et qu'un autre en emporte un, le pot est dit « splité ». Dans ce cas là, on ne partage pas le pot entre les joueurs. Le pot est remis en jeu pour la prochaine main.

  • Celui qui ne joue aucun tour est dit « bourré ». Il doit payer la totalité du pot. Cette somme sera mise en jeu lors de la prochaine main.
  • Si le pot a été divisé, les joueurs ayant fait égalité ne payent pas la ante. C'est la même règle pour le Bourré qui ne payera pas les antes au prochain tour.

Le pot pouvant devenir important très rapidement, il est d'usage de mettre une limite de pot. C'est souvent la limite de 20 jetons qui est retenue. Un joueur ne respectant pas la règle du jeu, par étourderie ou volontairement, devra payer une amende de la hauteur du pot. S'il corrige son erreur avant que sa carte ne soit découverte, il ne devra pas payer d'amende, mais il ne pourra pas gagner la main.

Les variantes du Bourré 

Comme beaucoup de jeux de cartes, de nombreuses variantes existent. Voici les principales.

La bourré double ante : Les joueurs doivent tous payer une ante d'un jeton, ou plus selon la convenance, et une ante pour pouvoir jouer. Les joueurs qui passent ne doivent pas payer une deuxième ante.

L'atout séparé : Dans cette version, l'atout n'est plus la cinquième carte du donneur. Le donneur se distribue les cinq cartes et c'est la carte suivant la cinquième qu'il se donne qui sera l'atout. Dans cette version, il y a encore deux façons de jouer l'atout séparé :

  • L'atout n'appartient à personne et donc personne ne peut la jouer.
  • Le donneur peut prendre l'atout retourné et seulement le donneur. Il doit dans ce cas abandonner une carte de ses mains pour à la fin avoir cinq cartes.

Déclaration simultanée

Certains joueurs choisissent, au lieu de procéder par rotation, de jouer spontanément ou non. Ceux qui décident de jouer tiennent le jeton dans leur main fermée, ceux qui passent font semblant. Tous révèlent leur décision simultanément en ouvrant leurs mains, puis ceux qui ont choisi de jouer le font à tour de rôle. Cette variation n’est pas très courante en Louisiane, mais elle a été adoptée par les joueurs de poker, qui utilisent une méthode similaire pour déclarer haut ou bas dans certains jeux.

Bibliographie :

Jean Boussac, in Encyclopédie des jeux de cartes.

Le Bourré de Roy J. Nickens

Règles et techniques du Bourré, Engler, Henry J (1964). 

« A La bourre » Poème occitan de Xavier Marcoux (Décembre 1983)

2021 © Tous les droits sont réservés Euromillions Loterie