Gagner à l'EuroMillions et devenir baron de la drogue

... et autres bonnes idées

On vous raconte les belles histoires des grands gagnants à l'Euro-millions, les généreux, les altruistes et ceux qui perdent tout. Nous n'avons pas encore fait un petit tour sur les entrepreneurs, les investisseurs, les génies de la plus-value qui ne sont pas des rentiers dans l'âme. On peut en rire et mieux vaut en rire. Parfois on peut se demander comment les connexions sont faites dans certains cerveaux. D'autres vous diront que le monde est ainsi et que la nature d'un homme ne se chasse pas même en gagnant des dizaines de millions à l'EuroMillions. Ne soyons pas si expéditif, mais ces histoires terriblement et malheureusement authentiques peuvent nous plonger dans des grandes questions sur la nature humaine.

Le baron de la drogue …

Ce serait un film ou une série, on se dirait que ce n'est pas crédible. Encore que Breaking Bad nous a démontré qu'avec le talent, on peut rendre plausible l'essor d'un professeur de chimie, atteint d'un sérieux cancer, dans la hiérarchie du monde de la drogue. Allez savoir, cela a sans doute inspiré notre gagnant de 3 millions d'euros, vivant dans l’État de Géorgie. Le point commun avec Heisenberg, c'est le produit. Notre grand gagnant est en plus loin d'être un simple joueur de loterie lambda. C'est un dealer de Met. Il est tranquillement passé à la télé un peu comme notre Jawad national, logeur de terroriste qui témoigne tranquillement sur les chaînes d'infos avant de se faire coffrer. Ce qu'il y a de commun, c'est que ces gens vivent dans un monde parallèle où la normalité n'est pas la même que la notre. Quand Jawad explique à son juge que le fait d'être célébré aujourd’hui le gène sur le plan professionnel et qu'il a dû abandonner son idée de se faire une place de dealer de cocaïne, notre grand gagnant déclare à la presse qu'il allait « épargner et investir »... parfait, un gagnant de 3 millions d'euros qui a la tête sur les épaules. Du tout. En parallèle, la police devant la recrudescence de saisie de Met, décide de remonter la filerie. Et peu à peu, elle arrive au dealer suprême qui est... notre grand gagnant. Il va donc « expliquer au juge, surpris qu'un gagnant à la loterie puisse prendre de tels risques, qu'il avait investi dans son domaine de prédilection pour essayer de devenir le « baron » de la vente de Met dans son État.

Et effectivement, les gains du loto lui ont permis d'acheter du stock et de recruter des petites mains pour créer un vrai réseau et revendre pour plus de 500 000 dollars de Met. Entrepreneur, mais mauvais recruteur puisque certains d'entre eux sont tombés dans les filets de la police. Arreté dans le Tennessee notre grand gagnant EuroMillions a été pris en flagrant délit par la DEA. La fin de carrière de notre baron de la drogue était acté. La police a tout de même retrouvé chez lui des armes à feu de gros calibre, des véhicules haut de gamme, 1 millions de dollars de stupéfiants et 600 000 dollars en cash. Le business semblait bien tourner pour notre grand gagnant de la loterie qui aujourd'hui se lamente en prison. En même temps, nous ne pouvons qu’être compatissant tant la retraite serait un passage difficile pour les actifs.

Le gagnant escroqué par le buraliste

Cette histoire se déroule dans notre douce France, en plein coeur de la capitale. On dit histoire parce que là encore, on est sur du lourd, mais c'est une histoire vraie qui a fait la une des pages de faits divers des quotidiens nationaux. Un joueur de l'Euro Millions gagne le gros lot sans le savoir. Ce joueur régulier est un fidèle d'un bureau de tabac et d'une combinaison de chiffres. Les deux gérants vont lui prendre son ticket et lui dire qu'il a encore perdu. En confiance, le petit grand-père ne se méfie pas et ne vérifie pas les résultats. Il a pourtant gagné. Les deux escrocs encaissent la cagnotte en utilisant un intermédiaire pour ne pas éveiller le soupçon à qui ils donnent 5 % du montant. Et là, on vous dit que les contrôleurs de l'Euro millions ne chôment pas. Un contrôleur va remarquer que les numéros tombés sont joués avec récurrence par un joueur dans le même bureau de tabac. Le contrôleur va trouver cela étrange et diligenter une enquête. Pour les spécialistes de l'Euro Millions, le fait de jouer toujours la même combinaison est comme la carte d'identité d'un joueur. C'est donc la célérité de ce contrôleur qui a permis de faire tomber les escrocs qui ont avoué leur méfait. Depuis, les organisateurs de l'Euromillions ont fait installer 25 000 lecteurs pour que les joueurs puissent vérifier par eux-même. Comme on dit, un homme avertit en vaux deux !